Nous (Elus) avons appris l’existence de ce projet par les médias locaux.

Villeneuve-en-Perseigne. Des projets éoliens et de méthanisation qui irritent

Les élus des communes déléguées ont émis des avis défavorables à deux projets. L’un situé à Béthon-Champfleur, l’autre à Saint-Paterne-Le Chevain.

Sur les 577 ha de terres agricoles de la SCEA Monsterleet, une partie des 16 503 m3 /an des digestats de l’unité de méthanisation seront épandus sur 142 ha des terres agricoles du territoire de Villeneuve-en-Perseigne. | OUEST-FRANCE

Afficher le diaporama

Sur les 577 ha de terres agricoles de la SCEA Monsterleet, une partie des 16 503 m3 /an des digestats de l’unité de méthanisation seront épandus sur 142 ha des terres agricoles du territoire de Villeneuve-en-Perseigne.

Ouest-FrancePublié le 10/02/2021 à 05h40

Lire le journal numérique

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/villeneuve-en-perseigne-72600/villeneuve-en-perseigne-des-projets-eoliens-et-de-methanisation-qui-irritent-7148957

Un long débat s’est instauré, lundi soir, entre les élus des communes déléguées lors de la séance du conseil municipal présidée par André Trottet, maire.

Deux dossiers de taille étaient à l’ordre du jour. Un projet d’implantation d’éoliennes sur le territoire des communes de Béthon-Champfleur, près de Saint-Rigomer-des-Bois.

« Nous avons appris l’existence de ce projet par les médias locaux, où nous avons pu lire que quelques réunions ont été organisées avec un public sélectionné. Or, nous n’avons jamais été avisés de ce projet ou même invités à ces réunions », explique Francis Loison, maire délégué de Saint-Rigomer-des-Bois. Selon l’élu, la commune est très impactée par ce projet au niveau visuel, à la présence de deux cônes de vue remarquables portés sur le PLU local. « Un site historique est en première ligne, le château de Courtilloles situé dans l’axe de ces éoliennes, sans parler du bruit généré sous les vents dominant d’Ouest, et l’impact non négligeable sur la faune ornithologique qu’abrite le massif forestier de Perseigne tout proche (chauve-souris et autres oiseaux nocturnes et diurnes…) », énumère Francis Loison.

À l’unanimité, les élus ont émis un avis défavorable sur ce projet. « Nous engagerons les recours appropriés le moment venu pour le faire annuler », souligne André Trottet.

« Au frais du citoyen »

Autre projet examiné, celui de l’activité de méthanisation de la SCEA Monsterleet au lieu-dit la Coudre, dans la commune de Saint-Paterne-Le Chevain. L’exploitation agricole s’étend sur des terres agricoles à la fois implantées sur le territoire des communes de Lignières-la-Carelle (51 ha) et Saint-Rigomer-des-Bois (90 ha). « La station de méthanisation fait l’objet d’une enquête publique. Elle suscite de notre part de fortes interrogations et réticences, explique André Trottet, maire. Elle n’est pas adossée à une exploitation agricole traditionnelle ; il n’y a pas d’élevage. C’est avant tout une activité commerciale et financière qui profite d’un système d’aides à la fourniture de gaz, dont le prix d’achat se fait trois à quatre fois supérieur au prix du gaz traditionnel, donc aux frais du citoyen. » Après débat, le conseil à l’unanimité a émis un avis défavorable sur ce projet.

Villeneuve-en-Perseigne. Des projets éoliens et de méthanisation qui irritent

 

 

Villeneuve-en-Perseigne

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2021-02-10

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site