Créer un site internet

Les EOLIENNES FONT TROP DE BRUIT!!

Orne. Les éoliennes trop bruyantes s’arrêtent, les riverains peuvent souffler

Lors d’une réunion, vendredi 22 janvier 2021, la sous-préfète d’Argentan, Christine Royer, a demandé l’arrêt du parc éolien d’Échauffour, dans l’Orne, « à la suite des constats de non-conformités persistantes en matière de bruit ». L’arrêté n’est pas encore publié.

Le parc éolien d’Échauffour compte cinq éoliennes (photo d’illustration). | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Afficher le diaporama

Ouest-FranceMaurane SPERONI.Modifié le 26/01/2021 à 10h13 Publié le 25/01/2021 à 18h08

Le parc éolien d’Échauffour compte cinq éoliennes (photo d’illustration).   

C’est au cours d’une réunion qui s’est tenue vendredi 22 janvier 2021 à Échauffour (Orne), que Christine Royer, sous-préfète d’Argentan assurant l’intérim de Mortagne-au-Perche jusqu’à la nomination de Julien Miniconi, a annoncé sa décision de mettre à l’arrêt le parc éolien installé dans la commune. Ce parc comprend cinq éoliennes mises en service au printemps 2019.

Étaient également présents lors de cette réunion, Véronique Louwagie, députée LR de l’Orne ; Didier Duvaldestin, maire d’Échauffour ; des représentants de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal), du constructeur et exploitant des éoliennes Voltalia, du cabinet Venatech qui mène une étude acoustique à la demande de Voltalia ; ainsi qu’une dizaine de riverains.

 

Pas de redémarrage sans une tierce expertise

 À la suite des constats de non-conformités persistantes en matière de bruit généré par le fonctionnement du parc éolien, il a été indiqué qu’un arrêté de mesure d’urgence sur base de l’article L512-20 du Code de l’environnement allait être pris », précise la préfecture de l’Orne ce lundi 25 janvier 2021. C’est bien ce bruit que dénoncent depuis près de deux ans les opposants aux éoliennes.

 

Cette décision ?« aura pour effet, dès que l’arrêté sera signé, la mise à l’arrêt total du parc éolien, poursuit la préfecture. ?Le redémarrage ne sera possible qu’à la suite de la réalisation d’une tierce expertise acoustique dont les conditions seront fixées dans ce même arrêté ?.

 Je pense que la solution retenue par la préfecture est la bonne?, estime le maire d’Échauffour, Didier Duvaldestin. C’est la solution qui me semble être la plus judicieuse pour apaiser le climat et reprendre la suite des études de manière plus claire et avec un calendrier. 

 

« On ne s’attendait pas à cette décision »

Hervé Texier, président de la fédération régionale Belle Normandie environnement, était lui aussi présent lors de la réunion, vendredi dernier. Il était accompagné d’un expert acousticien choisi par l’association.  On ne s’attendait pas à cette décision bien qu’on l’espérait?, raconte-t-il. On est satisfait pour les riverains qui vont pouvoir dormir tranquillement.  ?Les opposants aux éoliennes espèrent désormais  que cette expertise va à nouveau prouver que ce n’est pas réglementaire au niveau sonore et que les éoliennes vont être mises en conformité avec le droit ?.

 

 Lorsque l’arrêt de la préfecture sera publié, l’exploitant Voltalia (*) disposera d’un jour pour mettre ses machines à l’arrêt », ?précise le maire d’Échauffour, qui ajoute : « Lorsque le tiers expert sera nommé, probablement dans quelques semaines, une nouvelle réunion sera organisée  ?avec les différentes parties.

(*) Nous ne sommes pas parvenus à joindre l’exploitant Voltalia, ce lundi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2021-01-28

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×