Créer un site internet

Eolien : à Kergrist, Vent de Discorde 56 demande le respect de la distance de 750 m des maisons

https://gazmorbihan.pressedd.com/pdf/open/c/212833/n/0/e/PH26/f/PH26_MAIN_2020-05-21

IMPOSER DES NUISANCES à KERGRIST comme ailleurs

sans respecter un minimum de bon sens! 

NE SERA PLUS POSSIBLE

La loi des 500 m est inacceptable avec les Megas Eoliennes qu'on veut nous imposer!!

Pontivy journal 20 05 2020

 

 

https://actu.fr/bretagne/kergrist_56093/eolien-kergrist-vent-discorde-56-demande-respect-distance-750-m-maisons_33646770.html

Eolien : à Kergrist, Vent de Discorde 56 demande le respect de la distance de 750 m des maisons

Vent de Discorde 56 demande à EDF Renouvelables de respecter la distance de 750 m entre éoliennes et habitations, avis voté par le conseil municipal de Kergrist (Morbihan).

Vent de Discorde 56 demande à EDF Renouvelables de respecter la distance de 750 m entre éoliennes et habitations, avis voté par le conseil municipal de Kergrist (Morbihan). L'association, créée par des riverains, est opposée au renouvellement des éoliennes à Saint-Mérec, hameau de Kergrist.
Vent de Discorde 56 demande à EDF Renouvelables de respecter la distance de 750 m entre éoliennes et habitations, avis voté par le conseil municipal de Kergrist (Morbihan). L’association, créée par des riverains, est opposée au renouvellement des éoliennes à Saint-Mérec, hameau de Kergrist. (©Pontivy Journal archives)

L’association Vent de Discorde 56 s’inquiète de la continuité du projet de renouvellement du parc éolien de Saint-Mérec à Kergrist, près de Pontivy (Morbihan). Deux éoliennes sur trois se situent à moins de 550 m des habitations : l’association demande à EDF Renouvables de respecter l’avis du conseil municipal sur une distance de 750 m minimum des maisons, voté en février 2020.

Lire aussi : Morbihan : à Kergrist, ils dénoncent les nuisances du parc éolien voisin et refusent des éoliennes plus hautes

« C’est un déni de démocratie »

Trois mois après l’avis du conseil municipal de Kergrist, voté le 24 février 2020, Vent de Discorde 56 s’inquiète. Opposée au projet de renouvellement du parc éolien de Saint-Mérec, hameau de Kergrist, l’association demande à EDF Renouvelables de respecter la distance minimale de 750 m entre les habitations et les futures éoliennes géantes, avis donné par les élus kergristois.

EDF Renouvelables continue son bonhomme de chemin sans tenir compte des exigences de la municipalité en voulant installer des mégas éoliennes entre 500 et 600 m des habitations. Les engagements de la Charte Ethique de France Energie Eoliennes ne sont jamais respectés. C’est inacceptable et un véritable déni de démocratie. L’ancienne municipalité a donné un avis positif le 24 février 2020, sous conditions pour le renouvellement des éoliennes, à savoir 750 m des habitations et des analyses de sons approfondis restituées à la demande des riverains.

 

Une liste de nuisances qui s’allonge depuis 15 ans

Sur le projet du nouveau parc éolien de Saint-Mérec, construit entre 2005 et 2006, le gestionnaire souhaite installer de nouvelles machines plus hautes, en passant de 120 à 150 m, et aux pales plus larges. Mais sur une partie du parc (parcelles E5, E6 et E7), deux éoliennes sur trois sont à moins de 550 m des habitations.

Mais en 15 ans, la liste des nuisances dues aux éoliennes par les riverains, dont certains ont créé Vent de Discorde 56, ne cesse de s’allonger. Comme les conséquences sur la vue, les bruits, les effets stroboscopiques, les champs électromagnétiques, l’impact sur la faune, la dévaluation de l’immobilier, les interférences avec la téléphonie mobile et la télé…

Nous disons non à ce projet, les intérêts d’EDF Renouvelables ne sont pas les nôtres. Vent de Discorde 56 ne peut pas faire confiance à cette entreprise ni aux autres porteurs de projets dont l’objectif est d’installer ces machines industrielles.

Lire aussi : Morbihan : le démarchage cavalier d’un développeur éolien crée l’inquiétude à Cléguérec

« Nous nous opposerons par tous les moyens de droit »

Vent De Discorde 56 demande une enquête environnementale au Préfet du Morbihan : un dossier monté grâce au sondage réalisé auprès des habitants de Kergrist cet hiver. L’association prévient : « Nous nous opposerons par tous les moyens de droit à ce projet, si une autorisation est donnée par les services de l’Etat ».

Les propriétaires des terrains sont avertis qu’en signant un bail emphytéotique avec le gestionnaire du parc éolien, ils pourront être tenus pour responsables si ce renouvellement abouti pour trouble anormal au voisinage, puisque les plaintes déposées auprès du Préfet n’ont jamais de suite.

Lire aussi : Morbihan : à Guern, toujours pas de permis de construire pour les éoliennes déjà construites

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2020-05-21

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×