L’arrivée de l’éolien industriel dans les campagnes provoque une déstructuration sociale.

L’arrivée de l’éolien industriel dans les campagnes provoque une déstructuration sociale.

Commentaires d'ailleurs:

(signataire d'un bail pour deux éoliennes): « Après avoir signé, les relations petit à petit se sont dégradées, le gens ne disent plus bonjour, nous regardent de travers, ...

Agriculteur: « On nous avait dit qu'elles ne faisaient pas du bruit... On s'est bien fait avoir, on s'est bien foutu de nous... »

éleveur: « L'éolien, c'est plutôt une affaire d'argent qu'une affaire d'écologie: rachat financé par les consommateurs... »

« Quel est le Français, aujourd'hui, élu ou simple citoyen, qui accepterait d'avoir une éolienne de 120 m devant sa maison... »

Les élus d'une autre commune se sont fait  avoir: « On a joué les autruches jusqu'au bout, on en a jamais parlé, nous les élus on s'est fait avoir... »

 retraitée : « j’adorai le calme de ce pays et maintenant je ne reconnais plus le pays par cette verticalité monstrueuse »

 Eleveur : « On voit toutes ces éoliennes de droite, de gauche, de partout c’est devenu catastrophique... C’est affreux ! »

 Paysanne : « Et le coucher de soleil, il est en plein dans une éolienne, c'est quand même dommage »

 Agricultrice : « tous ces projets qui s’additionnaient ... (ont) tout détruit d'un coup »

Les habitants sont méprisés:  agriculteur : « de nous ils (promoteurs éoliens) en ont rien à foutre …»

 Agriculteurs: « On n'avait jamais imaginé que c'était aussi gros... »

 Agricultrice : « Ils me disaient qu'en parlant, je faisais plus de bruit qu'une éolienne... », « Ils me disaient que les arbres (20m de hauteur) cacheraient les éoliennes (125 m de hauteur)... » « Ils m'ont fait un signer un papier pour faire des études...en me disant fermement que cela ne m'engageait pas. En fait, il me faisait signer une promesse de bail irrévocable »

 agriculteur : « Le promoteur m'a dit que c'était dommage de cacher la vue devant ma maison, quinze jours plus tard il est revenu en me disant que j'en aurai deux chez moi » «

Le fait d’être propriétaire, cela ne donne pas le droit de provoquer des nuisances sonores ou visuelles à ses voisins ».

La vie à proximité est devenue insupportable: Une famille, agriculteur : « Le bruit est lassant, la nuit c'est plus insupportable que le jour, le double vitrage, ça aide sûrement mais on les entend quand même » J

Retraité EDF: « l'autre jour, il y avait vent du midi... A quatre heures du matin, je me suis levé, j'étais fou... Tu peux pas y vivre ! », « C'est comme si je vous parlais toute la nuit à l' oreille »

 Agriculteur: « On nous avait dit qu'elles ne faisaient pas du bruit... On s'est bien fait avoir, on s'est bien foutu de nous... » La perte de valeur immobilière:

Un habitant: « j'essaye de mettre en vente la Maison, mais personne en veut... ».

Une famille, agriculteur: « Nous avons une maison qui vaut pas grand-chose mais aujourd'hui je suis sûr qu'elle ne vaut plus rien... »

 retraité : « On arrive à la retraite, mon mari s'est investi toute une vie pour faire cette maison, on a fait des sacrifices... et notre maison a perdu de sa valeur »

La fracture du tissu social: (signataire d'un bail pour deux éoliennes): « Après avoir signé, les relations petit à petit se sont dégradées, le gens ne disent plus bonjour, nous regardent de travers, ... »

Une famille, agriculteur « les réflexions à l'école, surtout les profs... il ne faut pas s'opposer à des projets comme cela... »

L'image déplorable de l'éolien:  éleveur: « L'éolien, c'est plutôt une affaire d'argent qu'une affaire d'écologie: rachat financé par les consommateurs... »

 retraité : « Quel est le Français, aujourd'hui, élu ou simple citoyen, qui accepterait d'avoir une éolienne de 120 m devant sa maison... »

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×