On ne respecte pas les élus de la ruralité.Depuis cinq ans, c’est le dialogue de sourds,

les vues imprenables et PHP‏ @lesvues52

Pas-de-Calais, Fiennes le conseil municipal dit non au projet de cinq à sept éoliennes supplémentaires " lors du premier projet mis en place, la commune n’avait pas été indemnisée comme il le fallait" nuisances sonores et visuelles vs 100 000€ 11 ans + tard = pas versés!

 

FIENNES 

 

Éoliennes : un litige entre la municipalité de Fiennes et EDF Énergies Nouvelles dure depuis 2008

Depuis 2008 et l’installation de cinq éoliennes sur son territoire, la commune de Fiennes attend d’EDF Énergies Nouvelles le versement des indemnités compensatrices qui permettront de financer l’aménagement du parc éolien. Soit 100 000 €. Une modique somme à l’échelle d’EDF, mais non négligeable pour la commune de 900 habitants. Depuis cinq ans, c’est le dialogue de sourds. Explications avec la maire Clothilde Roberval et le conseiller municipal en charge du dossier, Laurent Vasseur.

 Partager  Twitter

Clothilde Roberval et Laurent Vasseur dénoncent «
le manque de respect
» dont témoigne EDF Énergies Nouvelles à l’égard de leur commune.

Clothilde Roberval et Laurent Vasseur dénoncent « le manque de respect » dont témoigne EDF Énergies Nouvelles à l’égard de leur commune.

   

Sur quoi porte le différend entre la municipalité de Fiennes et EDF Énergie Nouvelles  ?

Clothilde Roberval  : « Quand les éoliennes ont été installées en 2008, j’arrivais à la mairie. Tout le dossier avait été ficelé par mon prédécesseur Jean-Claude Parenty. Dans le résumé de l’étude d’impact de 2005, il était précisé que des indemnités compensatrices devaient être versées par EDF Énergies Nouvelles à la communauté de communes des Trois-Pays (CC3P) pour Fiennes. Ça représente plus de 100 000   € pour la réalisation d’aménagements sur le parc éolien. »

Laurent Vasseur  : « Ce document a été signé par le préfet. Mais depuis 2008, nous n’avons toujours pas vu la couleur de ces indemnités, nous n’avons pas de nouvelles d’EDF. En 2008, une convention prévoyait même que ces 100 000   € soient finalement affectés à une étude pour des pelouses calcicoles qui n’avaient rien à voir avec le secteur des Trois-Pays. Quand la nouvelle équipe municipale est arrivée à Fiennes, j’ai essayé de reprendre le taureau par les cornes. On a passé des coups de fils à EDF Énergies Nouvelles, fait des courriers en recommandé mais c’est un peu   Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir. On avait même écrit au député de l’époque Jack Lang et à l’ancienne ministre de l’Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet ».

 

Ces travaux n’ont donc pas encore été réalisés. Quels aménagements sont prévus  ?

L.V.  : « Ces indemnités compensatrices ont été établies pour réduire les nuisances visuelles et sonores. Il est d’abord prévu d’aménager le sentier du tilleul et d’installer un escalier (36 000 €) sur la partie du chemin abrupt. Ensuite la végétalisation de la décharge à chaux (52 000 €). Ça, nous avons commencé à le faire nous-mêmes. Une ferme éolienne devait être créée  : avec cinq totems d’explications, une table d’orientation (16 000   €). Il s’agissait de faire quelque chose de pédagogique sur le fonctionnement des éoliennes et de sensibiliser le public à l’environnement. On devait également faire un programme pour que le site soit répertorié dans les parcours de l’office de tourisme des Trois-Pays (14 000 €). »

Après plusieurs sollicitations, restées lettres mortes, quelles démarches comptez-vous faire  ?

L.V.   : « Nous avons contacté la députée Brigitte Bourguignon. Mais nous avons aussi un ministre des Transports pas très loin de chez nous, nous allons essayer d’avoir un rendez-vous avec lui pour faire bouger les choses. Depuis 2008, c’est un dialogue de sourds avec EDF Énergies Nouvelles. On ne respecte pas les élus de la ruralité. »

L’entreprise Énergie Team a rencontré le président de la communauté de communes des Trois-Pays pour lui proposer l’implantation de douze éoliennes entre Guînes et Ardres (notre édition du 22 juin). Il semble peu enclin au projet. Quel regard portez-vous sur ce sujet ?

L. V. : «  En 2010, on nous a fait délibérer contre un projet de parc éolien aux abords de Marquise, Caffiers et Landrethun-le-Nord et aujourd’hui ça revient. Étant donné que le plan local d’urbanisme a été difficile à ficeler et qu’il l’a été sans éoliennes, je crois que le projet aurait du mal à passer. »

Depuis la mise en route des éoliennes à Fiennes, quelles remontées vous ont été faites de la part des habitants  ?

L.V. : « Ça dépend du vent, quand il est nord-ouest on les entend plus. On sent que ça brasse de l’air. On a eu quelques remarques de chasseurs qui ont remarqué que le gibier se raréfiait ».

Contacté, EDF Énergies Nouvelles n’a pas répondu à nos sollicitations.

 

 

PUBLICITÉ

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2019-04-01

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×