NUISANCES SANITAIRES DES EOLIENNES TERRESTRES

Un rapport exprime une prise de position officielle de l’Académie. L’Académie saisie dans sa séance du mardi 9 mai 2017, a adopté le texte de ce rapport avec 92 voix pour, 1 voix contre et 4 abstentions

http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2017/05/Rapport-sur-les-%C3%A9oliennes-M-Tran-ba-huy-version-3-mai-2017.pdf

 

L’Académie de médecine alerte sur le syndrome des éoliennes


http://www.santemagazine.fr/actualite-l-academie-de-medecine-alerte-sur-le-syndrome-des-eoliennes-78012.html

 

Un groupe de travail composé d’académiciens s’est penché sur les troubles psychologiques et sonores engendrés par le développement des éoliennes. Il formule des recommandations pour limiter la gêne des riverains.


L’Académie de médecine se soucie des plaintes formulées par des associations de riverains devant le développement du parc éolien. Des habitants se plaignent de voir leurs paysages défigurés, ce qui a un impact réel sur leur état psychologique. Ils signalent également des nuisances sonores dues au mouvement des pales.

==========================================================================================================================================

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/21335-Eoliennes-l-Academie-medecine-alerte-effets-sanitaires

Troubles fonctionnels

Eoliennes : l'Académie de médecine alerte sur les effets sanitaires

par Ambre Amias

Un rapport de l’Académie de médecine conclut que les nuisances visuelles et auditives liées aux éoliennes doivent être prises au sérieux et réduites.

Eoliennes : l'Académie de médecine alerte sur les effets sanitairesmajaFOTO/epictura

Publié le 18.05.2017 à 11h36

environnement

Elles tournent, elles ventent, elles nuisent. Les éoliennes, plus respectueuses de l’écologie, ne le seraient pas tant de la santé humaine. L’Académie de médecine a publié un rapportsur cette technologie verte en plein essor et alerte sur ses possibles conséquences sanitaires. Car si « l’éolien terrestre ne semble pas induire directement des pathologies organiques, il affecte au travers de ses nuisances sonores et surtout visuelles la qualité de vie d’une partie des riverains » et donc leur état général de santé, peut-on lire.

Le rapport répond aux plaintes émises par des associations de riverains qui font état de troubles fonctionnels désormais baptisés le « syndrome des éoliennes ». Qualifiés parfois de troubles purement psychologiques, ces maux seraient plus sérieux que certains veulent bien l’admettre, à en croire ce rapport.
 

Des symptômes variés 

Sous ce syndrome, on retrouve une variété de symptômes : troubles du sommeil, fatigue, nausées, céphalées, acouphènes, troubles de l’équilibre, vertiges, stress, dépression, anxiété, difficultés de concentration, troubles de la mémoire, perturbation de la sécrétion d’hormones stéroïdes, hypertension artérielle, maladies cardiaques ischémiques, tachycardie…

Ces symptômes « ne semblent guère spécifiques et peuvent s’inscrire dans ce qu’il est convenu d’appeler les Intolérances Environnementales Idiopathiques », écrit l’Académie, qui tente de déterminer l’origine des nuisances sanitaires.

Celles-ci peuvent être d’ordre visuel. « La stimulation lumineuse stroboscopique liée à la rotation des pales lorsqu’elles sont observées sous un certain éclairage a été dénoncée comme étant susceptible de provoquer des crises d’épilepsie », peut-on lire. De même, le clignotement des feux de signalisation, « par son caractère répétitif et obsédant la nuit », peut engendrer des troubles. Enfin, la « défiguration du paysage constitue, par son retentissement psychologique et la dévalorisation immobilière qu’elle entraîne, une nuisance réelle ».

 

Ces ondes de basse fréquence et ces infrasons sont susceptibles, selon l’Académie, de stimuler l’oreille, voire les organes viscéraux. Avec des répercussions sur la santé qui ne sont pas encore mesurées. Une chose est sûre, le bruit des éoliennes perturbe le sommeil des riverains. L'ensemble des symptômes constitue ce que l'Académie appelle "le syndrome des éoliennes".

Informer et écouter les riverains

Partant de là, l’Académie formule des recommandations. En premier lieu, favoriser la concertation avec les habitants avant l’implantation de nouvelles éoliennes, de façon à éviter « l’opposition et le ressentiment avec leurs conséquences psychiques et somatiques ». Elle demande également d’encourager les innovations technologiques pour « brider » le bruit émis par les éoliennes. Elle réclame, enfin, le lancement d’une étude épidémiologique prospective sur les nuisances sanitaires.

En mars dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait estimé qu’il n’était pas justifié de modifier la réglementation actuelle sur les émissions sonores des éoliennes, en précisant « en l’état actuel des connaissances ». Elle recommandait également de renforcer l’information des riverains soumis à ces nuisances.

=============================================================================================================================================

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site