Pour ne pas avoir ça!!

AVANT le projet et APRES le projet

  Cliquez   sur ce lien::::::        http://www.esserta.ch/avant-apres/

Avant. Ceci est un photomontage. Un photographe allemand, Herman Dirr, propose une impressionnante galerie de photos « avant et après » l’arrivée des éoliennes. En fait, il a photographié les paysages avec leurs éoliennes, puis a retouché ces photos afin d’effacer les éoliennes du paysage. À voir ici

http://www.voisinedeoliennesindustrielles.com/2018/01/et-puis-toujours-la-meme-histoire.html

 

 

Et puis toujours la même histoire...

 

Après. Ceci n'est pas un photomontage

 

Avant. Ceci est un photomontage. Un photographe allemand, Herman Dirr, propose une impressionnante galerie de photos « avant et après » l’arrivée des éoliennes. En fait, il a photographié les paysages avec leurs éoliennes, puis a retouché ces photos afin d’effacer les éoliennes du paysage. À voir ici

 

 

"Il raconte cette histoire, son histoire, celle du loup dans la bergerie... (Charlélie Couture)

 

Cette chanson trotte dans ma tête aujourd'hui. Parce que les problèmes à venir grâce aux éoliennes, n'en finissent pas d'envahir ma boîte courriel avec leur lot d'évidences.

 

Je viens à peine de publier le post précédent, qu'un compagnon de lutte attire mon attention sur la méthode appliquée au questionnaire de la  consultation publique sur le plan directeur régional des parcs éoliens dans le Jura bernois.  La pertinence de son propos m'amène à poser cette question à l'ARJB en charge de la consultation:

Mesdames, Messieurs,

Je tiens à vous faire part d’une remarque au sujet de votre questionnaire sur l’objet de ce courriel:
Comment justifiez-vous le fait que les opposants à l’implantation d’éoliennes industrielles dans des espaces naturels soient amenés à justifier leurs arguments lorsqu’ils répondent par la négative aux questions que vous soumettez dans votre document?

Les opposants à la protection des paysages devraient tout autant argumenter leur choix de l’éolien industriel pour la transition énergétique!
Cela leur donnerait aussi l’occasion de réfléchir un peu plus loin que la propagande orchestrée par le lobby  éolien et nous permettrait d’avoir un véritable débat sur l’avenir que nous souhaitons tous!

Peut-on parler de concertation publique si une seule partie doit justifier sa position?

Concertation:  ,,Mode d'administration ou de gouvernement dans lequel les administrés, les citoyens, les salariés, etc., sont consultés, et les décisions élaborées en commun avec ceux qui auront à les appliquer ou à en supporter les conséquences`

Je vous remercie de votre réponse et vous adresse mes salutations les meilleures.

 

Je venais à peine d'envoyer ce courriel, avec copie au réseau, que j'ai reçu ce lien vers le travail d'un photographe allemand qui a fait l'inverse de ce que tout le monde fait: Il a effacé les éoliennes industrielles existantes de ses photos de paysages, afin de montrer comment c'était avant... Au moins les promoteurs ne pourront pas lui reprocher d'avoir réalisé des photomontages trompeurs pour apeurer les gens. Il part de la réalité vers l'e passé... Dans dix ans nos enfants devront-ils faire cela pour montrer la grossièreté de la politique énergétique en vigueur aujourd'hui et le désastre réalisé sur les Crêtes jurassiennes?


Je venais à peine de visualiser ces photos terrifiantes, que j'ai reçu  ce lien vers un article dans les Inrockuptibles qui commence comme ça:
 

Par
Mathieu Dejean 

Dans un essai édifiant, le journaliste Guillaume Pitron dévoile “la face cachée de la transition énergétique et numérique”. Selon lui, le recours aux éoliennes, panneaux solaires et autres véhicules électriques n’a fait que déplacer l’impact de l’activité humaine sur les écosystèmes.

Courrez lire la suite, vous vous retrouverez comme moi à vous demander pourquoi une majorité de citoyens se contente des promesses des politiciens et des promoteurs qui leur garantissent, en les regardant dans les yeux, un avenir propre, vert, renouvelable, social et compagnie... À condition d'avoir accès à toutes les parcelles de terre qu'eux jugeront nécessaires à l'intérêt général! Ils sont répugnants.

Quand on s'intéresse à la problématique de la transition énergétique, on ne chôme pas. Les choses sont un peu plus compliquées que ce que ses acteurs veulent bien nous faire croire.  La Suisse ne va pas au-devant d'un avenir propre et responsable. L'Allemagne n'a rien réussi du tout. Le monde non plus en matière d'écologie. On ne fait qu'ajouter des nuisances là où il n'y en avait pas en les appelant "changement" "modernité" "autonomie" "création d'emploi verts" et compagnie. Et on facilite l'acceptation par des informations savamment orchestrées pour maintenir le questionnement hors jeu.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 2018-12-05

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×