Une pale brisée l'autre en lambeaux

http://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/dineault-une-eolienne-perd-deux-pales-pendant-la-tempete-09-02-2016-10951827.php#closePopUp

Dinéault. Une éolienne perd deux pales pendant la tempête

 Les images de Gwendal Hameury.

Conséquence impressionnante de la tempête qui a balayé la Bretagne dans le nuit de dimanche à lundi : l'une des quatre éoliennes implantées au lieu-dit Pennalé, à Dinéault, a été en partie détruite.

C'est peu de dire que ça a soufflé fort sur la Bretagne dans la nuit de dimanche à lundi. Y compris sur les hauteurs de Menez-Bras, au lieu-dit Pennalé, à Dinéault. À tel point que l'une des quatre éoliennes Windmaster WM28/300 (*) double vitesse du petit parc installé sur la colline n'a pas résisté aux assauts de la tempête.

Une pale brisée l'autre en lambeaux

 

Hier matin, alors que les rafales étaient encore assez fortes et que les trois autres machines continuaient à tourner, à l'instar de celles installées sur le parc voisin de Cast, seule une pale de cette vieille éolienne hollandaise installée en juin 1999 - la première en Bretagne - était encore en état. La deuxième, au sol, s'était brisée net peu avant sa jonction avec le moyeu. Quant à la troisième, probablement touchée par un bout de la précédente, elle pendait lamentablement en lambeaux. Sur les coups de 10 h, de nombreux débris jonchaient encore le sol dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres. Fort heureusement, il n'y avait aucun blessé ni aucun autre dégât matériel à déplorer, le parc étant assez éloigné des premières habitations.

Un arrêté d'interdiction de circuler de 350 m

 

C'est un riverain qui, au regard des dégâts considérables et très visibles sur l'éolienne, a prévenu les gendarmes dans la matinée. Ces derniers, après avoir fait les constats d'usage et pris quelques photos immédiatement transmises à la préfecture, ont établi un périmètre de sécurité et prévenu le propriétaire et exploitant du parc, Frédéric Cordelle, de la société Nerzh an Avel. Ce dernier s'est immédiatement rendu sur place pour constater à son tour les dégâts. « Tout a été mis en sécurité, y compris les autres éoliennes, qui sont libres au vent et ne produisent plus d'électricité », indiquait hier après-midi Christian Horellou, premier adjoint de la commune, qui venait de prendre un arrêté d'interdiction de circuler dans un rayon de 350 m autour du parc. Déjà, en mars 2008, un incident était survenu sur ce site. Une autre éolienne était devenue « folle », tournant en survitesse pendant un jour et demi, également en période de tempête. Conséquences : seulement quelques nuisances sonores et un peu de stress pour les riverains. C'est un boulon de sécurité manquant sur une pièce de contrôle qui avait, semble-t-il, provoqué l'incident.

Une expertise indépendante

 

La survitesse est-elle de nouveau en cause ? S'agit-il d'un manque d'entretien ? La pale brisée aurait-elle été heurtée par quelque chose ? Dans l'immédiat, impossible de répondre à ces questions. Seule certitude : il n'y a pas eu de problème de fixation entre deux pièces mécaniques, puisque chacun des manchons de pales était encore solidement arrimé au moyeu. Selon toute vraisemblance, la préfecture devrait demander une expertise indépendante pour déterminer l'origine de cet accident rarissime, qui se comprend d'autant moins que ces machines sont conçues pour résister à des vents très violents. Bien plus que ceux qui ont soufflé hier ou en 2000. De quoi relancer le débat sur la sécurité des éoliennes...


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/dineault-une-eolienne-perd-deux-pales-pendant-la-tempete-09-02-2016-10951827.php#TYT31qfjSdIuzRTh.99

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×